Fondation goals

[en]

Dénoncer, au Gabon, en Afrique et à l’international, le phénomène social abject des « crimes rituels » sur les enfants et les femmes (une vie humaine est sacrée, et plus encore, celle d’un enfant ou d’une femme) et autres violations des droits humains (liberté, sécurité, alimentation, santé, logement, éducation…)

Fournir une assistance juridique (les criminels, hommes de main et commanditaires, ne devraient pas rester impunis), psychologique, matérielle et financière aux familles des victimes des « crimes rituels »

Fournir une assistance matérielle et financière aux personnes démunies et exclues de la société qui ne peuvent satisfaire leurs besoins fondamentaux (alimentation, santé, logement, éducation…)

Sensibiliser (informer, éduquer, communiquer…) les populations africaines sur leurs droits, obligations et responsabilités (il faut leur apprendre à ne pas s’adonner à la pratique ignoble et inhumaine des « crimes rituels ») au travers des mass-médias (presse, radiodiffusion, télédiffusion, internet…)

Solliciter l’aide de la communauté internationale dans la promotion du respect des droits humains (vie, liberté, sécurité, alimentation ; santé ; éducation ; logement…) et de la Bonne gouvernance (lutte contre la corruption ; démocratie libérale et participative; justice sociale ; cadre légal ou juridique; décentralisation et déconcentration ; modernisation de la fonction publique…) au Gabon et en Afrique en vue d’y diminuer la pauvreté, véritable terreau du radicalisme, de la criminalité et du terrorisme international

Fournir aux décideurs ou acteurs (nationaux, régionaux et locaux), une expertise reconnue sur des problématiques sectorielles (recherche, formation, éducation, conseil…) et transversales (développement, démocratie, environnement) en vue de promouvoir le développement politique, économique, social et culturel des villes, régions et pays d’Afrique (les initiatives locales et le développement socio-territorial du Gabon et de l’Afrique sont un pilier important de l’émergence de ce continent)

Être un acteur majeur de surveillance des élections politiques (présidentielles et législatives), d’éducation des électeurs-citoyens au civisme (les problématiques de vote ethno-régional, de corruption, de bœufs votants…sont nocives à la démocratisation d’un pays) et de formation des militants des partis politiques (connaissance de la loi électorale; décompte des votes; proclamation des élections; structuration des partis…)